2018 : Vers une restriction sévère des subventions tous azimuts

    Est-ce le début de la fin des subventions des produits en tout genre durant l’année 2018 ? Les experts le recommandent mais les pouvoirs publics trainent la patte. Il semble que les choses bougent et que le gouvernement qui n’a plus les moyens de sa politique- populiste d’ailleurs- va devoir tailler dans les subventions massives qu’il accorde  à quasiment tous les produits, surtout ceux alimentaires.

    C’est un ce que suggère le ministre des finances lors de son intervention à la radio, révélant que  la question de la révision de la politique des subventions sera une «priorité pour l’Etat et elle sera ciblée». L’objectif, d’après Abderrahmane Raouya, est de mettre fin à la pratique du «tout subventionné».

    «C’est trop ! » s’est-il exclamé évoquant les dépenses des transferts sociaux qui demeurent lourds. En effet, dans la loi de finances 2018, le budget des transferts sociaux est fixé à 1760 Mrds DA, représentant 8,4% du PIB et enregistrant un accroissement de 7,9% par rapport à 2017.

    Dans le détail, l’Etat a réservé 64% des transferts sociaux pour les soutiens directs et indirects aux familles (subvention des prix des produits de base à 183,2 milliards DA), à la santé (331,7 milliards DA) et (396,1 milliards DA). S’il est certain que l’Etat ne renoncera jamais aux subventions de certains produits de large consommation pour ne pas pénaliser les couches nécessiteuses, il pourra tout de même être amené a mettre en place un dispositif de ciblage pour déterminer les ménages devant bénéficier de ce système d’aide et qui profitent depuis des années y compris aux grands fortunés qui achètent la baguette de pain à 10 dinars comme le ferait un smicard.

    PARTAGER

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here